La vie quotidienne des habitants de Chicago, IL. Amour, amitié, rumeur, jalousie...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 My garden's a secret compartment.

Aller en bas 
AuteurMessage
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: My garden's a secret compartment.   Sam 3 Mai - 23:27

C’était une question de karma. C’était forcément ça. D’accord, elle n’y croyait pas une seconde. Elle n’était pas hindouiste ou bouddhiste ou quoi que ce soit la religion attachée à cette conception. Mais il fallait bien avouer qu’elle obtenait ce qu’elle méritait. Elle l’avait bien cherché à force de voguer de relations d’un soir en relation d’une heure. Elle était encore pire qu’auparavant et Dieu seul savait qu’elle était déjà bien déchaînée. Mais là, c’était différent. Son séjour en Italie. Sa rupture. Tout ça avait concouru à réveiller la bête qui sommeillait en elle et qui se reposait depuis … hé bien depuis Jeffrey.

Elle ignorait l’identité de l’individu par lequel elle avait attrapé ce qui la démangeait mais si elle le savait … Que Dieu – on en revient toujours au même – lui vienne en aide ! Non mais n’importe quoi ! Elle ? Donna Knight ? Elle avait une maladie vénérienne ?! Ce relevait totalement de la quatrième dimension. C’était rageant. Elle ne pouvait pas se tenir droite. Elle avait beau tirer au maximum sur son string pour apaiser les démangeaisons, ça ne marchait absolument pas. Et on ne peut pas dire que de devoir se gratter à des endroits peu convenables toutes les 5 minutes, ça n’avait rien de glamour ou de classe. Or c’est ce qu’elle était.

Aux grands maux, les grands remèdes. Et même si ce n’était pas non plus une maladie grave et irrémédiable, elle devait consulter. Bien évidemment, son médecin avait décidé ce moment pour partir faire bronzette sur les plages thaïlandaises. Ou faire un tout autre genre de tourisme mais ça, elle s’en fichait éperdument. Tout ce qui comptait c’était qu’il la soignait. Et pour le coup, il ne lui servait strictement à rien. Ca ne pouvait décemment pas attendre son retour. La jeune femme ne supportait plus ça d’autant que des plaques roses commençaient à apparaître sur son corps un peu partout. C’était une infection risible dans le monde moderne mais avec laquelle il ne fallait pas rigoler. Après tout, on avait tous entendu parler de ces courtisanes mort du mal français. Ok au 19ème mais il n’empêche !

Elle attrapa un imperméable et revêtit ses lunettes de soleil. Hors de question que la presse à scandale apprenne qu’elle se soit rendue à l’hôpital. Ces vautours seraient bien capables de venir interroger le staff pour savoir la raison de sa venue et elle préférait ne pas à avoir à subir les foudres paternels. Et les quolibets de ses pseudos-amis. La jeune femme pénétra incognito donc dans les urgences, remplissant son dossier et jetant des coups d’œil à la ronde. Il vaudrait mieux ne pas tomber sur Ray. Elle en mourrait. Oui, elle était très mélodramatique lorsqu’elle était malade.

N’avisant pas Lilah à qui elle aurait pu confier en toute discrétion son … souci, elle reconnut vaguement un des médecins qu’elle avait rencontré lorsqu’elle était encore avec cet abruti de Ray. Elle l’attrapa par le bras et l’emmena dans une salle à l’abri des regards indiscrets. Pas la peine de s’étaler en public. Elle referma la porte derrière eux et vérifia que personne ne l’avait remarqué. Elle avait une réputation à tenir !

« J’ai un problème. Faut me le guérir le plus vite. Ca devient urgent. » l’informa-t-elle en gesticulant et en se tordant.

*Bordel, ça gratte !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Karev
McSatan
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 39
Emploi : Chirurgien
Humeur du Jour : Bonne
Situation : Célibataire, mais pas si seul...
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Dim 4 Mai - 12:09

"Merde !"

Alex frappa un coup dans son vestiaires, tout en se grattant à travers le pantalon. Plus il grattait, plus ça le grattait, c'était une histoire sans fin. Bien fait pour lui penseraient les gens, à force de la fourrer partout, et avec n'importe qui, une chose pareille devait bien arriver.

"Non, pas ça !" dit-il tout bas en mettant ses mains sur sa tête.

Comment allait-il tenir toute la journée au boulot alors qu'il n'arrivait pas à retirer les mains d'entre ses jambes trente secondes? Il se voyait mal soigner des patients avec une main, et l'autre en train de se gratter. De plus, il n'avait pas envie que qui que ce soit soit au courant, surtout pas Izzie. Depuis son annonce de grossesse, ils ne s'étaient pas addressés la parole et c'était mieux comme ça. Elle dépassait les bornes avec son avorton dans le bide. Pire, elle commençait à grossir et ça ne lui allait pas du tout.

Aujourd'hui, il éviterait tout le monde.

Il était en train de marcher dans les couloirs, à la recherche d'une planque où s'isoler, quand une demoiselle blonde plutôt sexy -la plus sexy des soeurs Knight, pour être précis- l'attrapa par le bras et l'emmena dans l'une des salles de consultations des urgences.

"Désolée ma belle, mais c'est pas le jour..." dit-il, un sourire en coin.

Il ne pouvait définitivement pas refiler sa syphilis à quelqu'un d'autre, d'autant plus que ses parties ressemblaient plus à un champs de bataille qu'à son service 3 pièces habituel. Quelques secondes plus tard, voyant Donna se dandiner sur elle même, il comprit que ce n'était pas de lui dont elle avait envie, mais d'un médecin. Sur le coup, il se sentait vraiment con d'avoir cru que... mais elle se grattait de la même manière que lui.

"Non? Vous aussi?" demanda-t-il, les yeux équarquillés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Lun 5 Mai - 18:46

Elle n’en revenait toujours pas. Bien sûr, elle n’était sûre de rien. Elle ignorait totalement le nom de l’infection qui l’avait frappé. Mais voilà. Quoi que ce soit. C’était tout simplement inconcevable. Elle ne s’envoyait pas en l’air avec n’importe qui. Bon d’accord, elle ne demandait pas toujours le nom de famille et parfois, elle oubliait même le prénom de son amant d’un soir. Mais, elle les choisissait toujours avec distinction. Classe. Sobre. Riche. Pas avec le pouilleux du coin qui allait voir les péripatéticiennes quand aucune femme digne de ce nom ne daignait répondre à ses avances.

Maintenant, elle avait retenu la leçon. Elle ne prenait pas en dessous de 5000 dollars mensuels de revenu. Ce n’était pas la mer à boire et ça lui laissait encore pas mal de choix parmi la gente masculine mais elle pouvait penser que ce n’était pas le genre à avoir recours aux services payées. Bien mal lui en prit alors de croire de telles foutaises mathématiques et pourtant logiques.

Donna poussa un profond soupir arrivée dans la salle d’auscultation, de sutures ou un autre truc du genre. Comme si elle avait besoin de savoir ce à quoi servait cette pièce. Tout ce qu’elle voulait, c’était se faire soigner en vitesse et si possible en toute discrétion. C’est pas le jour ? Et puis quoi encore ? Il croyait son sex-appeal aussi important qu’elle ne pouvait s’empêcher de venir jusqu’à l’hôpital lui sauter dessus alors qu’ils ne s’étaient pas revu depuis des mois entiers. On ne peut pas dire qu’il lui ait laissé un souvenir impérissable. Il se noyait dans la masse des autres types du même genre qu’elle s’était fait.

« Oh non, vous ruinez tous mes espoirs de ces derniers semaines… » répliqua-t-elle, sarcastique.

Toutefois, son regard se fit plus inquiétant lorsqu’il sembla être contaminé par la même chose. Elle scanna rapidement sa mémoire. Est-ce qu’ils avaient jamais couché ensemble ? Pouvait-elle ne pas s’en rappeler ? Du moins, elle ne se souvenait pas. Elle aurait été susceptible lorsqu’elle sortait avec Ray mais depuis non. Ils ne fréquentaient pas les mêmes endroits. Contagion indirecte. Ou bien l’enflure qui lui avait refilé était là également et venait de se faire soigné. Froncer les sourcils, ce n’était pas sexy. Mais ça l’était toujours plus que se gratter furieusement l’entrejambe même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait.

« Moi aussi ? Comment ça ? J’ai quoi ? Ce connard est ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Karev
McSatan
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 39
Emploi : Chirurgien
Humeur du Jour : Bonne
Situation : Célibataire, mais pas si seul...
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Lun 5 Mai - 21:40

Alex avait une envie folle de se gratter le paquet mais il évitait, sachant se tenir devant les jolies demoiselles. Parcontre, elle n'était pas très fraiche si son entrejambe ressemblait au sien. Celà dit, elle n'avait pas forcément la syphilis et il allait devoir l'examiner. Manquerais plus qu'il se choppe une nouvelle saloperie. Il lui lança un regard noir quand elle fûr sarcastique avec lui, mais il ne lui en tenait pas rigueur. Il pouvait être lourdingue parfois, trop sûr de lui et ça lui arrivait parfois de se faire rembarrer.

"Je vais devoir vous examiner. A moins que vous ne préfériez que j'appelle une infirmière?"

Olivia était la seule infirmière de service en ce début d'après midi. Toutes les autres étaient parties déjeuner. En voyant Donna se gratter, il se gratta l'arrière de la tête, fesant mine de réflechir. Est-ce qu'il l'avait sautée récemment? Il s'était pris quelques cuites mais il supportait bien l'alcool et il se serais souvenu s'il s'était tapé une des soeurs Knight. Il fouilla dans sa mémoire pour se rappeler quelles étaient les dernières filles avec qui il avait couché avant d'avoir cette saloperie de syphilis.

*Olivia, Mélaine, Kathryn, Ava...*

Il n'y avait qu'elles. Les 2 dernières, ils s'était toujours protégé et il n'avait couché avec elles qu'une seule fois. Avec Mélaine, c'était régulier et elle avait de multiples partenaires également, mais elle se protégeait, sûrement. Pas sûr en fait. S'il n'avait rien attrapé avec sa colocataire, ça ne pouvait-être qu'Olivia. Lors de leurs ébats et dans le feu de l'action, ils avaient oublié de mettre un préservatif. Voilà ce qui arrive.

"Je sais pas encore ce que vous avez, mais moi j'ai choppé la syphilis."

Il jetta un oeil vers la porte.

"Par l'infirmière que je vous ait proposé d'appeler tout à l'heure. Et vous? Qui vous l'a refilé? Ray a la syphilis aussi?"

Bien qu'ils ne soient plus ensemble, elle avait pû l'attrapper quelques jours plus tôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mar 6 Mai - 2:12

A défaut de pouvoir se gratter, elle se passa la main sur son visage en poussant à nouveau un profond soupir cette fois-ci de lassitude. Elle ne fit guère attention à son maquillage. De toute manière, elle était toujours parfaite. C’était un don du ciel. Elle était divine à chaque moment. Bien évidemment, elle faisait attention à ce qu’elle mangeait et elle faisait un minimum d’exercice – et pas que du sport en chambre – mais la nature l’avait pourvu d’une physionomie qui la maintenait divine même décoiffée, démaquillée ou malade. Elle se passa la main dans les cheveux et s’approcha du lit.

« Non, je n’écarte pas les cuisses devant les femmes. »

Elle ne pouvait pas s’empêcher. Même lorsque ses petites affaires personnelles étaient momentanément hors d’usage. Il fallait toujours qu’elle drague les hommes autour d’elle. Comme si elle avait besoin de les allumer. Rien que d’être dans la même pièce qu’elle, ils étaient déjà chaud bouillants. S’ils ne l’étaient pas, il y avait de fortes probabilités qu’ils soient homosexuels mais qu’ils l’ignorent encore. Elle fit attention où elle se posait et recula avant de se laisser tomber en arrière, les jambes repliées à la verticale. Elle avait pensé à mettre une jupe, pour éviter de se retrouver les fesses à l’air plus de temps qu’il ne le fallait.

« Vous avez quoi ?! »

Elle se redressa subitement et lui lança un regard affolé. Non, ce n’était pas possible. Ca ne pouvait pas être ça. Elle était propre. Elle était une jeune femme du 21ème siècle. Et surtout, elle était riche ! Ce genre d’inconvénient n’arrivait pas aux jeunes femmes riches.

« Vous plaisantez ?! »

Elle se laissa retomber et retira son string d’un geste presque automatique avant d’écarter les cuisses en priant pour que ce ne soit pas ça. Non. Donna Knight. Avec la syphilis. Impossible. Elle eut un haut-de-cœur lorsqu’il lui demanda si c’était Ray qui lui avait refilé. Il venait de quel planète lui ? Ca faisait des semaines qu’ils avaient rompu et des mois qu’ils n’avaient pas couché ensemble.

« Non. Ca fait deux mois qu’on a rompu. Je sais pas lequel me l’a refilé mais… »

Un sourire profondément machiavélique se dessina sur ses lèvres :

« Mais si Ray l’avait, ce serait le pied. Oubliez pas vos gants. »

Elle pouvait être la plus adorable des jeunes femmes comme la pire des garces. Et elle n’acceptait pas la façon dont ça c’était fini entre eux. Elle l’avait profondément aimé et c’était le sentiment opposé qui avait pris place. Comment le lui reprocher ? Alors que le médecin faisait son travail, elle se posa les mains sur les yeux en maugréant :

« J’ai besoin d’un Mattéo. »

Certaines femmes avaient besoin d’une glace au chocolat pour se rebooster ; elle, c’était un bel étalon italien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Karev
McSatan
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 39
Emploi : Chirurgien
Humeur du Jour : Bonne
Situation : Célibataire, mais pas si seul...
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mar 6 Mai - 12:20

Même en ayant une saloperie de maladie, Donna avait un visage parfait. Des lèvres pulpeuses auquelles personne ne pouvait résister. N'importe quel mec normalement consititué aurait été attiré par celles ci, lui n'échappant pas à la règle. Donna Knight était attirante et elle le savait. S'il n'avait pas eu la vision de ses plaques entre ses jambes, il l'aurait très certainement embrassée mais ses plaques étaient vraiment affreuses -tout comme les siennes d'ailleurs- et il n'en avait aucune envie, pour l'instant.

Alex se baissa pour regarder entre les jambes de Donna.

"Putain! On peut dire qu'il ne vous à pas raté!"

Elle aussi était quand même sacrément amochée, elle devait avoir un mal de chien mais il n'était pas encore sûr que ce soit la syphilis bien que leurs plaques se ressemblaient.

"Je vais devoir prélever un échantillon de la plaie."

Il prit une pince sur le plateau d'inscrtuments et retira un petit bout de croute, afin de l'examiner au microscope. C'était comme ça qu'il avait sûr qu'il avait la syphilis. Il sortit quelques minutes de la salle avec le prélèvement pour aller dans le labo, afin de l'examiner. Quelques minutes pllus tard, il était de retour.

"Mauvaise nouvelle. Vous avez bien la syphilis à un stade primaire. Je vais vous donner de la pénicilline, sous forme d'antibiotiques."

Ils étaient tous les deux dans de beaux draps. Fallait bien que ça leur arrive à force de coucher avec n'importe qui. alex choisissait bien ses conquêtes mais jamais il n'aurait cru pouvoir attraper une cochonnerie pareille. Olivia allait entendre parler de lui, c'est certain.

Alex poussa un soupir quand elle déclara qu'elle avait besoin d'un Mattéo. Il ricana un moment et ajouta:

"Vous avez vraiment envie que quelqu'un vous voit dans cet état?"

Même le pire des lépreux ne voudrais pas s'y fourrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mar 6 Mai - 23:21

Il fallait être objectif. Alex, elle en aurait bien fait son 16h. Même lorsqu’elle sortait avec son abruti d’ancien petit ami infidèle, elle l’avait ouvertement dragué. Mais chose exceptionnelle, il avait repoussé ses avances. Elle avait eu du mal à le comprendre avant d’envisager le fait qu’elle n’y avait pas mis toute sa volonté comme elle le faisait en ce moment et que lui, au moins, semblait fidèle à la fille qui partageait alors sa vie. Etait-il toujours avec elle ? Non, vu la maladie qu’il avait attrapée. Mais après tout, peut être était-ce elle qui n’était pas loyale. Et puis de toute manière, elle n’en avait pas grand-chose à faire. Ce genre de détail ne l’interpellait pas vraiment. Comme si ça pouvait l’arrêter. Au contraire, si sa cible avait une régulière, ça apportait un petit peu de piment. Et même si elle n’était pas fan des ménages à trois, elle ne s’en formalisait pas.

La jeune femme retint douloureusement sa respiration lorsqu’il exécuta son prélèvement. Ca la renvoyait directement à l’accident. Et ce genre de rappel lui donnait systématiquement des sueurs froides. Heureusement, il connaissait son travail et penser à l’enflure qui lui avait refilé sa maladie honteuse lui permettait de focaliser son esprit sur un tout autre sujet.

« Oui, et je ne le raterai pas non plus avec ma voiture si je le croise… »

Il allait entendre parler du pays et même des autres continents. Non mais elle n’en revenait pas. Si elle avait ce que son médecin avait … bonjour le mauvais coup de publicité ! Insupportable tout simplement. Carrément honteux de plus. Comme si elle n’avait pas assez de souci comme ça. Lorsque le médecin partit déposer ses échantillons peu ragoûtants pour ce qu’elle en imaginait, la jeune femme se rhabilla et en profita pour se gratter quelques minutes. Ce n’était pas très bon certainement. Ce n’était assurément pas classe. Mais qu’est ce que ça faisait du bien !

Quand il revint, elle était en train de consulter les messages laissés sur son répondeur. Elle était sur un gros coup immobilier et elle n’avait pas l’intention de rester à ne rien faire. Elle devait à tout prix obtenir le contrat et ce par n’importe quel moyen. Enfin … Si il y avait bien un domaine où elle refusait de mêler le sexe avec, c’était bien le travail. Elle était réputée dans le milieu et même si ses escapades nocturnes ou touristiques étaient un secret de polichinelle, on ne pouvait que constater son efficacité certaine.

Finalement, il revint et pas avec une bonne nouvelle rassurante. Comme si le simple fait de le prononcer lui donnait à nouveau envie de se gratouiller, Donna se gratta furieusement le coude où une belle plaque rosée commençait à s’étendre. Si elle l’attrapait ce salop … Encore faudrait-il qu’elle sache lequel était-ce. Elle aurait peut être dû faire comme ces ados en manque un petit carnet d’appréciation pour chaque soir. Ca lui aurait permis de deviner lequel est-ce. Ca ne lui servirait strictement à rien mais ça la soulagerait de le frapper. Au pire, elle incendierait tout le monde mais sans expliquer pourquoi. Mieux valait éviter que l’information ne circule autour d’elle.

« Y a un moyen de savoir, ça remonte à quand ? Une date précise je veux dire. »

*Voire une heure précise.*

Elle ricana légèrement à sa réflexion et eut le réflexe de chercher une cigarette dans son sac avant de se souvenir que c’était interdit dans les hôpitaux. Très mauvaise journée donc …

« Au moins, ça me remonterait le moral. »

Elle lui fit une petite grimace avant de poursuivre :

« Mais je vais attendre un peu, quand même. »

Elle se passa la main dans les cheveux, les replaçant en arrière.

« Et vous ? C’est votre copine ? Diamant ? »

Elle ne se souvenait plus de son prénom. Juste que c’était un truc de pierre. Et tant qu’à faire, autant prendre le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Karev
McSatan
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 39
Emploi : Chirurgien
Humeur du Jour : Bonne
Situation : Célibataire, mais pas si seul...
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Ven 9 Mai - 15:57

Alex n'avait pas compris un traitre mot de ce que venait de dire Donna, et il s'en fichait un peu. Il devaient tous les deux se soigner, et vite. Il se gratta l'entrejambe, ça le démangeait trop et il était à la limite de la crise de nerfs. Qu'est-ce qu'ils allaient faire? Se cacher ici jusqu'a guérison totale? Non, ils mourraient de faim avant que les plaques ne disparaissent et seraient de toute façon surpris par d'autres médecins qui auraient besoin de la salle de soins.

"Je dirais à peu près deux semaines...vu l'ampleur des dégâts."

Connaissant Donna, elle allait avoir du mal à se souvenir de tous ses prétendants, tant elle les enchainait. Depuis sa rupture avec Ray, elle avait dû se rattrapper, comme lui après sa pseudo histoire avec.. euh... Crystal. Ca n'avait tellement pas duré qu'il en avait presque oublié son prénom.

"Crystal? Je l'ai sautée qu'une fois et c'était il y'a bien longtemps."

Et heureusement. Sortit avec une fille de ce genre, il avait fait fort. Une strip-teaseuse qui montre ses nibards et son cul à des mecs en chaleur? Et puis quoi encore. Alex aimait matter les filles mais plus jamais il ne se laisserais prendre à aller plus loin avec l'une d'entre elles.

"Non, pour moi je suis certain que c'est cette foutue infirmière qui me l'a refilée!"

Et là, si Izzie le voyait. Il était quand même dans uné tat pitoyable à se gratter comme ça. Surtout qu'ils ne s'étaient presque pas adressés la parole depuis deux semaines, elle se fouterais certainement de lui mais de toute façon, il s'en fichait. Elle gardait un gosse qui n'aurait pas de père et ça, c'était la pire chose pour un mioche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Sam 10 Mai - 18:02

A peu près deux semaines. C’était assez vague pour le moins. Et sa connaissance desdites connaissances ne remontaient pas eu delà d’une semaine. Elle avait eu le réflexe de ne pas s’envoyer en l’air ces derniers jours. Plus par manque d’envie avec ce qui se passait en dessous que par volonté véritable de ne pas infecter son prochain, quoi qu’elle puisse avoir. Bon une chose était sûre, ce n’était pas un des italiens. C’était déjà ça d’éliminé. Elle avait dû l’attraper ici. La jeune femme poussa un profond soupir et secoua la tête :

« Je le savais : je n’aurai pas dû revenir. »

Elle y pensait sérieusement. Après tout, outre la célébrité qui commençait à lui peser et l’empire qu’elle s’était bâti ici, rien ne la rattachait à cette ville. Aucune véritable et profonde amitié. Aucun penchant qui ne pouvait être comblé par un autre. Bien sûr, il y avait sa sœur mais pour être tout à fait honnête, plus elle se tenait éloignée de sa famille, mieux elle se sentait. Et l’Italie avait ses avantages. Du soleil à opposer avec le vent quasi systématique du Nord Est des Etats-Unis. Des accents chantants remplaçant l’argot des rues tard le soir. Une architecture soignée et mêlant habilement modernité et antiquité. Un pont entre deux mondes. Une ouverture de possibilité. Et il y avait Mattéo entre autres. Bon ok, pas le genre de mec avec qui elle passerait assez journées. De toute façon, elle avait déjà donné de ce point de vue là. Mais il était plutôt doué. Oui, elle ressentait à nouveau l’envie de partir, lâcher prise, reprendre tout à zéro.

Cependant, ce n’était pas le moment de se préoccuper de ce genre de choses. Pas l’endroit idéal. Pas la solitude idéale. Elle lança un regard goguenard à l’encontre de son médecin lorsqu’il parla de son ex. Ouuuh, ça devait s’être mal terminé. Mais après tout quoi de plus logique. Tout comme elle, il n’était pas taillé pour les relations longue durée. Quelque chose dans son métabolisme, ses chromosomes, n’importe quoi devait l’empêcher.

« J'ai pourtant entendu dire que vous étiez plus efficace que ça … »

Elle grimaça en se grattant le cou. Dieu que c’était désagréable. Elle avait hâte de s’en débarrasser. Et après, après elle verrait pour un éventuel départ. Le côté négatif était qu’elle ne pourrait plus emmerder prodigieusement Paris & co. Ca la tuerait sûrement. Ecoutant distraitement les propos de Karev, elle éclata d’un léger rire :

« Quel cliché, mon Dieu. »

Le médecin avec l’infirmière, c’était d’un pathétisme. Et …

« On m’avait dit que cet hôpital n’était pas génial mais j’ignorais que la syphilis y circulait librement… »

Elle pouvait parler, elle. Mais il est vrai que ce genre d’épidémie laissait planer un léger doute sur l’ambiance sanitaire des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Karev
McSatan
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 39
Emploi : Chirurgien
Humeur du Jour : Bonne
Situation : Célibataire, mais pas si seul...
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Sam 10 Mai - 18:14

Alex sourit à Donna. Cliché ou pas, Alex aimait le sexe et cette Olivia était une vraie bombe sexuelle et ça aurait été vraiment difficile de lui résister. Cet hôpital pas génial, Donna Knight était donc si bête? Le Cook County est l'un des meilleur hôpital du pays, elle devrais plutôt se renseigner au lieu de dire de telles bêtises.

"Les infections dans les hôpitaux, ce n'est pas nouveau. Surtout quand on doit soigner des filles comme vous."

Peu importe, qu'elle garde ses réflexion sur l'hôpital pour elle. Il n'était pas l'avocat du CCH et il n'avait pas le temps de bavarder de ça. Il devait se soigner également.

"Puis ça n'a rien à voir avec l'hôpital. Les gens comme vous, Olivia ou moi, on est beaucoup plus exposés à ce genre de risques..."

Traduction: à force de coucher à droite et à gauche, faut pas s'étonner. donna avait beau coucher avec des gars riches et de bonne famille, ça ne changeait rien. La syphilisn'est pas reservés aux gens normaux ou pauvres, tout le monde peut l'attrapper.

"Toujours est-il que vous devriez éviter de sortir de chez vous jusqu'à guérison complète, et éviter tout rapport sexuel, évidemment. Vous allez pouvoir tenir jusque là?"

Puis éviter la presse aussi qui se ferait un plaisir de s'emparer de l'affaire. Donna Knight contaminée par la syphilis. Alex imaginait déja sa tête en découvrant l'article.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Sam 10 Mai - 19:23

[Erm, pour info. Non le County n’est pas un des meilleurs. Il est même très mal réputé. C’est un hôpital public donc avec peu de matériel et archaïque, surtout aux Urgences =) ]

En cet instant même, elle était prête à tuer pour une cigarette. Elle s’était calmée pendant quelques mois mais là, c’était reparti. Bon il n’y avait pas de quoi se plaindre. Ses addictions ne mettaient pas en jeu sa santé de façon prématurée. Du moins, de manière négative pour l’opinion publique. Les cures de désintoxication, ce n’était jamais très rapporteur sur le long terme. Pas d’abus d’alcool ou de drogue pour sa part. C’était une bonne chose. Mais par contre, nicotine et sexe constituaient un cocktail détonnant dont elle ne pouvait plus se passer. Qu’importe que ce pays n’accepte pas les fumeurs. Au pire, elle s’installera en France. Quoi que, elle avait entendu dire que leur législation se faisait plus répressive également.

« Des filles comme moi ? »

Elle haussa un sourcil subjectif amusé.

*Des héritières ? Des canons ? Ou des filles légères mais avec goût ?*

Elle haussa à nouveau les épaules et ne put s’empêcher de sortir une cigarette de son sac. Une fenêtre était cachée derrière des tas d’ustensiles supposément stériles. Elle l’ouvrit et joua avec son briquet. Elle avait vraiment besoin d’une clope. Peut être plus que ces fichus antibiotiques. Elle se passa la main sur les yeux en lui lançant un regard noir.

« Je sais me contenir, contrairement à certains. »

Par contre s’agissant de sortir … elle avait du travail à faire. Mais bon, elle pourrait sûrement trouver un mandataire. Il fallait juste qu’elle conserve le secret sur la maladie dont elle souffrait. Pas la peine d’éveiller la presse à scandale. Une sœur dépravée suffisait bien.

« La question est plutôt de savoir si vous, vous êtes capable de suivre les conseils que vous donnez. »

Elle s’approcha de lui, les bras croisés :

« Je me demande même si ce n’est pas vous qui avait propagé ça jusqu’à moi … »

*Avec votre infirmière de bas étage.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Karev
McSatan
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 39
Emploi : Chirurgien
Humeur du Jour : Bonne
Situation : Célibataire, mais pas si seul...
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mer 14 Mai - 18:16

Ouais, des filles comme toi, qui se font sauter dans les chiottes des boites de nuit.

« Là n'est pas le sujet. On est pas là pour parler de la réputation de cet hôpital ou de mes fréquentations. Je ne vous ai rien refilé. On fréquente pas le même milieu. »

Le bipper d'Alex sonna et il le sortit de la poche de sa bouse pour voir quelle était l'urgence.

« Une minute. » dit-il à Donna avant de sortir de la salle.

Il devait se rendre à l'accueil pour y accueillir une patiente qui souffre également de démangeaisons suspectes. En arrivant, Alex crut qu'il allait chopper un fou rire.

« Brandi Knight. Si je m'attendais... » dit-il d'un ton sarcastique.

Alex connaissait bien Brandi. Très bien même. Et de la voir ici, ne l'étonnait qu'à moitié. C'était bien son genre de chopper ce genre de trucs. Elle, contrairement à Donna couchait vraiment avec n'importe qui, parfois sans protection. Du moins, du temps où elle se droguait régulièrement. Maintenant elle était clean. Mais pour combien de temps? Il l'imaginait bien se faire un rail pour apaiser la douleur et planer.

« Qu'est-ce que t'amènes ici? » demanda-t-il, faussement interessé.

Il fallait avouer que la situation était hi-la-rante. Les deux soeurs Knight dans le même hôpital, et apparement pour les mêmes troubles, c'était risible. Peut-être même qu'elle se sont refilé la syphilis entre elles? Non, c'était définitivement ecoeurant. Impossible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandi Knight

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 32
Emploi : Actrice & Chanteuse
Humeur du Jour : Ouch, ça fait maaaaal !
Situation : En chasse
Date d'inscription : 23/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mer 14 Mai - 18:58

Insupportable. Brandi ne cessait de se gratter depuis ce matin et elle n'en pouvait plus. Elle ne savait pas du tout ce qu'elle avait. tout ce qu'elle savait, c'était que ce matin, elle s'était réveillée avec des plaques rouges et affreuses sur ses parties intimes et sur ses cuisses. Elle se rendit donc dans l'hôpital le plus proche, le Cook County.

En arrivant, une conne de secrétaire mit au moins 5 bonnes minutes avant de daigner appeler quelqu'un pour l'éxaminer. Et quelle ne fût pas sa surprise quand elle vit débarquer LE mec qu'elle ne voulait absolument pas voir.

Elle se retourna vers la secrétaire en demandant, d'un ton hautain:

« Appelez-moi quelqu'un d'autre ! »

Cette dernière lui répondit par la négation. Apparement, le docteur Karev est le seul médecin de garde ce midi. Génial, elle allait devoir écartes ses cuisses pour la éniéme fois devant ce porc qu'elle s'était jurée de ne jamais revoir.

« Ca gratte. En bas. » murmura-t-elle, honteuse.

Elle essayait de se contrôler afin de ne pas se gratter devant lui, devant les autres et aussi devant les hommes qui la reluquaient de haut en bas. En temps normal, elle leur aurait fait du rentre dedans, mais ce n'était ni l'endroit, ni le moment. Et en plus, vu l'état de son jardin secret -pas si secret - mieux valait qu'elle garde les jambes fermées.

« On peux faire ça rapidement ? » demanda-t-elle, pressée qu'on lui donne une crème et qu'on la laisse partir.

Le sourire narquoi d'Alex allait finir par la faire sortir de ses gonds. Elle était sur le point de lui faire manger son badge quand il la pria de bien vouloir le suivre en salle de soin. Il ricanait, et Brandi ne comprenait pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Karev
McSatan
avatar

Nombre de messages : 600
Age : 39
Emploi : Chirurgien
Humeur du Jour : Bonne
Situation : Célibataire, mais pas si seul...
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mer 14 Mai - 19:06

La réaction de Brandi ne l'étonnait que trop peu. Après ce qu'il lui avait claqué dans la tronche quand elle s'était accrochée à lui comme une gamine en mal d'amour, ce n'était pas etonnant. Manque de chance pour elle, il était le seul à pouvoir l'éxaminer, et de très près. Manque de chance pour lui, il ne pourrais rien faire car elle avait apparement choppé la même saloperie que sa soeur ainée.

« Ah. Toi aussi. » répondit-il quand Brandi lui annonça ses symptômes.

Devant le visage interrogateur de Brandi, Alex ne se fit pas prier plus longtemps et l'invita à le suivre en salle de soin. Elle allait sûrement elle aussi, rire de la situation. Pas sûr, en fait. Alex avança d'un pas rapide vers la salle où Donna se trouvait. Elle allait halluciner également, mes ne serait sûrement pas surprise de savoir sa soeur atteinte du même truc.

« Rapidement? Tu sais bien que c'est pas mon genre. »

Il savait que sa phrase n'avait aucune connotation sexuelle mais Alex n'arrivait pas à se contrôler. elle lui avait tendu une perche, il n'avait eu qu'à la saisir mais visiblement, ça ne fesait rire que lui.

Alex entra dans la salle sans prendre le soin de frapper à la porte, et fit entrer Brandi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Ven 16 Mai - 1:31

Donna ne put s’empêcher de ricaner. Ouuuuh, monsieur était susceptible. Monsieur était aussi sûr de sa personne qu’il ne pouvait s’empêcher de se juger meilleur que les autres alors qu’il n’était guère mieux, si ce n’est pire. Ce genre d’attitude amusait prodigieusement la demoiselle. Dans l’histoire, celui qui se pensait supérieur était bien souvent dans l’inverse. Difficile de définir ce qui la retenait encore ici. Tout le monde était si suffisant alors qu’il n’y avait aucune raison sous jacente. C’était d’un pathétisme.

« Ca doit bien venir de quelque part. Pourquoi pas de votre infirmière cochonne ? »

*Comme toutes les infirmières.*

Elle lui adressa un furtif sourire hypocrite. Oh que oui, ils ne fréquentaient pas le même milieu et ne le feraient jamais. Elle avait la classe, la richesse et la beauté. Tout ce qu’il avait c’était un boulot salissant et dégradant, mal payé et en contact avec la basse populace. Bien évidemment qu’ils ne traînaient pas dans les mêmes cercles. A elle les clubs privés. A lui les bars. A elle les restaurants français. A lui les fast-foods.

« Je suis bien d’accord. »

Elle l’observa partir sans un mot et dès que la porte fut refermée, elle en profita pour se gratter furieusement l’entrejambe. Bon Dieu ce que ça faisait du bien. A côté, un orgasme était presque superflu. Elle en profita ensuite pour allumer sa cigarette. Dans le genre orgasmique, c’était franchement pas mal non plus. Elle avait franchement hâte de rentrer chez elle. Qu’il lui donne ces fichus médicaments et qu’elle parte le plus vite possible. C’était tout ce qu’elle voulait. Ici, c’était … elle n’osait s’asseoir nulle part. Ca sentait le pauvre.

« Bon vous me les donnez ces fichus … » commença-t-elle lorsque la porte se rouvrit mais elle s’arrêta en plein milieu de sa phrase en s’apercevant qu’il n’était pas seul.

Elle était prête à l’engueuler. Elle était Donna Knight. Le commun des mortels ne devait pas partagé sa chambre d’hôpital. Mais son élan fut coupé en découvrant sa propre sœur dans les mêmes lieux qu’elle. Fronçant les sourcils, elle tira une bouffée de nicotine avant de s’informer :

« Qu’est ce que tu fais là ? »

Donna était majeure et en pleine santé hormis ce petit problème vénérien : il n’y avait aucune raison pour qu’un membre de sa famille soit présent. Et selon toute logique ça aurait dû être son père. Même s’il fallait bien l’avouer, elle n’était pas très chaude de lui faire face avec son petit problème actuel…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandi Knight

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 32
Emploi : Actrice & Chanteuse
Humeur du Jour : Ouch, ça fait maaaaal !
Situation : En chasse
Date d'inscription : 23/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Sam 17 Mai - 12:05

Brandi ouvrit un peu plus grands les yeux qu'ils ne l'étaient actuellement. Pourquoi Donna était ici également? Et pourquoi Alex les avaient réunies? Pour mieux se marrer? apparement, oui vu le sourire qui semblait se dessiner sur ses lèvres.

« Donna? A ce moment précis, t'a pas envie de gifler ce pseudo médecin? »

Depuis quand on se moque des patientes? enfin, venant d'Alex Karev, c'était tout à fait normal. Ce mec était d'un arrogance et d'une vantardise qu'il devait jubiler de devoir soigner deux canons comme Donna et elle. Mais il semblait surtout... moqueur. C'était un rire moqueur, oui. Qu'il pousse encore un petit rire et elle le giflerais sur le champs.

« Et toi? T'est là pour quoi, au fait? Moi, je sais pas... »

Elle n'avait pas encore été auscultée et n'en avait que très peu envie. Ses démangeaisons se trouvaient entre ses jambes et elle ne voulait pas les écarter devant ce porc. Il l'avait déjà assez vu dans cette position et n'avait pas envie que ça recommence. Et puis, bref. Qu'est-ce que Donna foutait ici? A en voir par la cigarette, qu'elle tenait à la main, ce devait-être assez stressant pour qu'elle ne puisse attendre d'être sortie de l'hôpital.

« Toujours aussi respectueuse des lois, apparement... » dit-elle en lançant un regard sur la clope que sa soeur tenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Dim 18 Mai - 15:55

La jeune femme fronça les sourcils quelques instants, tirant sur sa cigarette et évacuant la nicotine dans l’air frais de la métropole de la fenêtre légèrement ouverte. Elle faisait comme si elle était chez elle partout. Habitude de mondanité. Elle donnait l’impression d’être chez elle partout, exception faite des taudis et autres lieux destinés à la basse populace. Mais il émanait la plupart du temps d’elle l’impression qu’elle possédait l’endroit dans lequel elle se trouvait. Ce qui était en fait vrai dans la plupart des cas. Du moins, en avait-elle eu la propriété professionnelle quelques instants. Elle haussa un sourcil indifférent avant de répliquer du même ton :

« Ca lui ferait trop plaisir. »

Elle sourit furtivement et faussement au médecin qui était en train de se payer une bonne tranche alors qu’il n’était pas mieux qu’elle, voire pire. Donna fronça légèrement le nez et prit le parti d’ignorer le sourire arrogant de Karev pour se concentrer sur la question épineuse que lui avait innocemment, ou plus ou moins, sa chère sœur. Elle n’avait pas spécialement envie de déballer ça devant elle. Ce genre de petit incident devait être monnaie courante pour Brandi étant donné l’origine plus que douteuse des objets lui passant entre les cuisses mais pour elle c’était un sacré coup. Elle privilégeait le haut de gamme de manière générale. Où avait-elle dont pu chopper ça ?

« Quelques ennuis allergiques. » mentit-elle délibérément en faisant tomber la cendre à l’extérieur.

*Allergie aux connards qui ne savent pas où la mettre.*

« D’ailleurs, j’attends mes médicaments, docteur … »

Elle lança un regard on ne peut plus expressif à ce dernier avant de ricaner lentement à la phrase de sa sœur. C’était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité. Mais bon, elle n’avait pas envie de débuter un débat sur la cigarette dans cette chambre alors que l’envie qui prédominait était de fourrer ses mains entre ses cuisses pour se gratter assidûment.

« Qu’est ce que tu as toi ? »

Bien évidemment, elle avait précisé qu’elle l’ignorait mais elle devait bien savoir si c’était grave ou non. Elle était peut être retombée dans la drogue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandi Knight

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 32
Emploi : Actrice & Chanteuse
Humeur du Jour : Ouch, ça fait maaaaal !
Situation : En chasse
Date d'inscription : 23/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mer 21 Mai - 15:34

Evidemment, ça lui ferait trop plaisir même si Brandi n'était pas certaine qu'Alex leur en retourne une en pleine figure. Macho comme il était, il n'avait pas l'air d'être du genre à se laisser gifler par une femme, quitte à lever la main sur elle. Bon, elle ne le connaissait pas assez pour juger, mais quand même.

Donna était ici pour des ennuis allergiques. Le même genre qu'elle, peut-être? A tout les coups, c'était son clébard de malheur qui leur avait refilé des puces, si c'était ça elle lui ferait passer un sale quart d'heure. Le mettre dans le micro-ondes ou un truc du genre, comme dans les films. A cette image, Brandi esquissa un sourire et se tourna vers Alex en croisant les bras.

"Grouillez vous un peu. Je vais pas passer l'après-midi ici."

*D'autant plus que ça me grattouille entre les jambes...*

Alex partit chercher les médicaments pour Donna, pendant ce temps, Brandi prit place sur une chaise près de Donna et demanda:

"File moi une cigarette. J'ai oublié mon paquet à la maison."

A défaut de tirer une ligne de coke, il lui fallait au moins une clope pour se calmer bien qu'un petit remontant ne serait pas de refus.

"J'ai pas encore été auscultée. Je sais pas trop ce que j'ai. J'ai du chopper une allergie aussi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mer 21 Mai - 20:04

Donna jeta un regard noir sur le médecin lorsqu’il partit en quête de ces fichus médicaments et termina sa cigarette avant de l’éteindre contre le mur extérieur de l’hôpital, laissant une tâche sombre sur ce dernier immaculé. Qu’est ce que ça pouvait faire de toute manière ? Il était déjà pourri et c’était un lieu public. Autant que les sommes exorbitantes dont elle devait s’acquitter servent à quelque chose. Elle laissa ensuite tomber le mégot de cigarettes à l’extérieur allant s’écraser sur la tête de quelques passants dont elle avait autant à faire que de l’anniversaire de sa cousine de 12 ans. Elle ne pouvait pas être partout. Elle avait ses priorités et la famille n’en faisait pas partie. Elle n’en avait jamais fait partie. Aussi loin qu’elle puisse faire remonter sa mémoire.

« T’as jamais rien avec toi. Pourquoi tu ne cherches pas un boulot ? J’ai entendu dire que Melene, la fille de ce concessionnaire automobile, cherchait une chanteuse bon marché pour sa fête d’anniversaire. Tu devrais faire l’affaire … » déclara-t-elle dans un large sourire en lui tendant cigarettes et briquet.

Pas sûr que l’infirmière en chef apprécie grandement mais pour ce qu’elles en avaient à faire. A défaut de pouvoir se gratter l’entrejambe – elle devait tout de même avoir une posture convenable – Donna s’éloigna de la fenêtre, laissant la place à sa sœur, en s’inspectant minutieusement les ongles. Ils n’étaient pas faux mais parfaitement manucurées et juste assez longs. Elle n’aimait pas le faux. Tout était naturel chez elle. Sauf sa gentillesse, bien entendu.

« Ouais, j’ai entendu dire que c’était la période des allergies. » ironisa la jeune femme.

Elle sentait revenir ses bonnes vieilles habitudes avec sa sœur. Se chercher. Se lancer des piques. Mais au fond et à la différence d’il y a quelques mois, ce n’était pas méchant. Non, elle avait trouvé une autre tête de turc et celle-ci bossait à l’hôpital. Elle espérait sincèrement que ce soit son jour de congé. Elle n’avait pas envie de tomber sur lui avec cette foutue syphilis qui lui grattait l’entrejambe. C’était déjà bien assez humiliant comme ça.

« Ca te dit de partir en vacances cet été ? » demanda-t-elle à sa sœur.

Après tout, elle n’avait pas d’amie, mis à part Lilah, mais vu les endroits qu’elle projetait de se rendre, un gosse n’était guère désirable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandi Knight

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 32
Emploi : Actrice & Chanteuse
Humeur du Jour : Ouch, ça fait maaaaal !
Situation : En chasse
Date d'inscription : 23/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Lun 26 Mai - 15:12

Une gifle à sa soeur. Elle, au moins elle le méritait plus que ce pauvre médecin pathétique. Elle continuait à lui lancer des piques. Brandi était une vraie artiste, elle avait une voix divine, un réel talent contrairement à sa soeur qui elle n'avait aucun talent particulier. Ah si, elle était également très forte pour draguer et manipuler les hommes, mais ça s'arrêtait là. Brandi avait vécu une période de vide dans sa carrière mais elle comptait bien tout faire pour la relancer, et sans coucher cette fois. Elle était clean, ne se droguait plus et bientôt elle pourrais retourner sur le tapis rouge de Cannes. Cette année, elle aurait dû y participer mais les organisateurs l'ont blacklistée à cause de ses problèmes de drogues.

Brandi prit la cigarette et le briquet que sa soeur lui tendait, l'alluma et tira une taffe, poussant un petit cri de soulagement. Voilà ce dont elle avait besoin pour se calmer les nerfs. La clope, un bonheur pour se calmer.

« Tu veux dire: Soleil, plage, beaux mecs bronzés, boites de nuit et cocktails à gogo? »

Evidemment que ça lui disait. Elle comptait partir avec des copines de LA, mais pour une fois, elle les paserait avec sa soeur. Ca la changerais. Elles n'étaient pas parties ensemble depuis une eternité.

« Bien sûr que ça me dit !! »

A ce moment là, le docteur Karev refit son apparition avec les médicaments pour Donna et les sermonna pour la cigarette. Oh, monsieur respecte les règles maintenant? Pourtant, ça ne le gênait pas de sauter sur tout ce qui bouge dans les quatres coins de l'hôpital...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mar 27 Mai - 12:59

Allez, une piqûre et elle pourrait enfin rentrer chez elle. Elle détestait les hôpitaux. Elle détestait plus encore les hôpitaux publics. Et dans le genre glauque, le Cook County battait tous les recors. Vieux, usagé, incompétent – surtout les Urgences – et bas de gamme. Si on apprenait qu’elle était venue se faire soigner ici pour une MST qui plus est, c’en était terminé de sa réputation. Et elle n’avait même plus l’excuse de …

*Stop ! Pense soleil. Pense plage. Pense étalons italiens.*

La jeune femme roula des yeux au ciel en entendant sa sœur pousser un soupir de soulagement dès lors que la nicotine pénétrait ses poumons, les ruinant un peu plus au passage, comme si son appareil respiratoire n’était déjà pas assez en l’air. Après les parois nasales, les poumons, quelle était la prochaine cible sur la liste ? Mais après tout, elle était majeure et vaccinée. Et ce n’était pas Donna qui allait lui faire la leçon. Elle n’était pas vraiment qualifiée pour la faire de toute manière.

« J’ai prévu Ibiza. Un client me prête sa villa pour me remercier. »

Pour une vente bien évidemment. Elle ne mélangeait jamais vie professionnelle et vie sexuelle. Il fallait faire la part des choses et si Donna aimait de tant à autres aller caresser le septième ciel du bout des talons aiguilles, elle savait exactement où elle devait arrêter et où elle pouvait se lâcher.

« Quelques italiens feront le voyage. »

Bref, tous ceux avec qui elle s’était plus ou moins liée lors de son récent séjour dans la péninsule. Bien évidemment, il y avait quelques filles, histoire de mettre l’ambiance mais c’était surtout des hommes, des vrais. Elle n’avait pas pu tester à tous et comptait bien se rattraper cette fois-ci.

« Paolo sera là. » ajouta-t-elle en lançant un regard entendu dans un demi-sourire.

Paolo était l’italien dans toute sa splendeur qui eu les faveurs des sœurs Knight lorsqu’elles se rendaient avec leurs parents dans ce pays quand elles étaient encore adolescentes. Donna avait légèrement soupçonné un temps que sa sœur avait le béguin pour lui mais … mais quand on est une Knight, on a pas de béguin. C’est ce moment que choisit le médecin pour rentrer et sermonner Brandi sur sa cigarette. Dieu qu’elle détestait le County.

« Bon, vous me faites une injection qu’on en finisse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandi Knight

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 32
Emploi : Actrice & Chanteuse
Humeur du Jour : Ouch, ça fait maaaaal !
Situation : En chasse
Date d'inscription : 23/06/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•:

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mer 28 Mai - 1:16

Ibiza. Bonne destination pour des vacances.

"Te remercier pour quoi?" demanda Brandi, un sourire en coin.

Elle avait dû user de ses atouts, à tous les coups.

"Des italiens? Parfait. Parcontre, pas de portugais."

Brandi n'aimait pas les portuguais. Non pas qu'elle soit raciste, mais ils étaient toujours trop poilus et elle se retrouvaient toujours avec des poils dans son lit, ou à défaut dans sa bouche et ce n'était pas ce qu'il y'avait de plus agréable. C'était même dégoutant. Répugnant. Bref, les italiens étaient parfait.

"Paolo? tu veux dire le Paolo?"

Si c'était le Paolo auquel elle pensait, c'était celui qui l'avait déflorée alors qu'elle n'avait que 14 ans. (désolée je savais pas quoi inventer) Elle en avait fait du chemin depuis tout ce temps. Elle en avait connu des hommes, également. Des centaines, voir plus. Bref. Le docteur Karev n'avait toujours pas fait son injection à Donna et Brandi et elle étaient là à discuter pendant que celui ci écoutait. Etaient-elle aussi passionnante? autant dire qu'avec son salaire de chirurgie, bien que pas si petit que ça, il ne pouvait pas se payer de telles vacances. A vrai dire, il ne partirais sûrement pas en vacances, comme tous les docteurs.

"Ouais! J'aimerais bien être examinée moi aussi..."

Elle tira une dernière bouffée dans sa cigarette et l'écrasa sur le rebord de la fenêtre. Quand Alex eut terminé de faire son injection à Donna et donné son sachet de médicaments, Brandi fit signe à sa soeur.

"A ce soir."

Elles se retrouveraint peut-être à la maison, mais resteraient sûrement cloitrées chez elles avec leurs stupide infection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Knight
admin| A reputation that can be explored
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 36
Emploi : Agent Immobilier
Humeur du Jour : Chaude. Il fait chaud ...
Situation : Célibataire
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
•Relations,Liens•:
•Citation•: Well, I like drummers baby, you're not my bag.

MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   Mer 28 Mai - 18:38

« Pour me remercier d’une vente qui s’est très bien passée et qui lui a rapporté pas mal de marge. Mais ce genre de subtilité doit t’échapper. » répliqua-t-elle avec son sourire de peste.

Elle poussa un profond soupir en observant ses ongles parfaitement manucurés. Brandi faisait sans doute ses affaires comme ça mais Donna n’était pas du tout pareil. Elles avaient peut être les mêmes parents mais n’étaient assurément pas du même bois. Contrairement à sa cadette, Donna savait faire la part des choses et jusque là, ça lui avait plutôt bien réussi. En comparaison, si on regardait la carrière au plus mort de Brandi, elle semblait avoir choisi le bon comportement.

Néanmoins, la jeune femme rit doucement devant le refus catégorique des portugais de Brandi. Mais comment ne pas acquiescer. Elle n’était pas davantage fan des portugais. Tout comme les espagnols. Il leur manquait une certaine finesse et un charme indéniable que les italiens eux avaient. Ils étaient tous de la même trempe. Puis elle plongea un regard amusé dans celui de sa cadette.

« Notre Paolo, oui. »

Paolo était réellement important pour elle deux. Il fut un temps où ils formaient le trio terrible. Bien sûr, c’était lui qui avait défloré Brandi, Donna ayant aidé indirectement sa sœur à franchir le pas en organisant ça. Et il était toujours un peu un phare pour Donna, sans doute comme pour Brandi également. Une sorte de point d’ancrage. Parce qu’il était pareil. Parce qu’il était le chaînon manquant entre elles.

« Je l’ai revu y a deux mois quand j’étais là-bas. Il s’est pas mal débrouillé. Il a réussi à se faire épousé par une veuve d’un milliardaire. »

Elle sourit en y repensant. Yvana Trump n’avait rien à envier à la Madame Sampedras. Une vision d’horreur mais c’était juste quelques années à passer avant de toucher le jackpot comme il lui avait notifié. Et elle était tellement sûre que son Paolo lui était fidèle qu’elle ne voyait pas les immenses cornes qui poussaient sur son brushing peroxydé.

« Il te passe le bonjour. »

Elle lança un rapide coup d’œil au docteur et releva sans plus de formalité sa jupe fluide pour laisser entrevoir sa cuisse magnifiquement galbée et encore dorée par le soleil italien. Une fois que ce fut chose faite, elle récupéra ses affaires, ignorant toujours le médecin, éternel sous fifre et lança à Brandi :

« Je confirme alors. A ce soir. »

Elle était toute excitée à l’idée de reformer le trio infernal. Enfin, elle était plus excitée à l’idée de goûter à nouveau au charme et à l’expérience de ce délicieux fruit interdit. Quelle cruche de croire qu’en épousant un étalon italien, c’était par amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: My garden's a secret compartment.   

Revenir en haut Aller en bas
 
My garden's a secret compartment.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Secret Garden 5
» Secret Garden (parodie by Big Bang)
» Secret Garden
» secret garden
» Secret Garden épisode 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
High Point :: Chicago - la ville :: Cook County Hospital :: Urgences :: Epidémie de syphilis-
Sauter vers: